Bulle de langage représentant la dysphasie

Les dysphasies

Il s’agit de l’incapacité à émettre ou à recevoir des messages de façon correcte et dans un laps de temps acceptable

Elles sont de trois ordres

  • La dysphasie d‘émission
  • La dysphasie de réception
  • La dysphasie mixte

La dysphasie par Adrien Honnons

La dysphasie d’émission

Femme qui regarde un enfant écrire

La personne porteuse de ce type est dans l’incapacité de produire un message correct et /ou cohérent dans un laps de temps communément admis.

La dysphasie d’émission se caractérise par les difficultés suivantes :

  • Difficulté d’accès aux mots (le stock lexical est faible) et par conséquent : 
  • Difficulté à formuler sa pensée
  • Temps de réponse à une question plus long que la normale

 

Il sera donc nécessaire de laisser aux élèves un temps plus important lorsqu’il s’agira de présenter un exposé ou de passer un oral.
Ils auront d’ailleurs souvent un tiers temps pour les épreuves orales ou écrites.
A l’oral le jury ou l’enseignant ne doit pas hésiter à reformuler ses questions et interrogations

Se situer dans le temps est un exercice difficile et le faire à l’échelle d’une chronologie historique peut l’être d’autant plus.

 

  • Un vocabulaire lié au temps très pauvre
  • Structures syntaxiques peu élaborées
  • Utilisation de beaucoup de mots courts
  • Difficulté à produire des récits imaginaires
  • Difficultés d’accès au sens des textes, des documents
Enfant tenant un réveil

La dysphasie de réception

Fille assise appuyée sur ses genoux

L’élève aura beaucoup de mal à comprendre les messages oraux et donc les consignes, les cours dictés par l’enseignant. Il sera nécessaire de répéter plusieurs fois, de reformuler, d’expliquer.

Elle se caractérise par :

 

  • Difficulté d’accès aux mots (le stock lexical est faible) et par conséquent :
    • Difficulté à produire des récits imaginaires
    • Difficultés d’accès au sens des textes, des documents
  • Un temps de réponse à une question plus long que la normale

Les élèves porteurs de cette dysphasie peuvent paraître lents, malhabiles à répondre, mais il n’en est rien. Ils sont sans cesse obligés d’analyser ce qui leur est dit, de tenter de le comprendre.

Le faible stock lexical accroît cette difficulté à saisir les messages.

Dans le cadre d’un cours, on pensera à en fournir la copie à l’élève, en amont, afin qu’il puisse en prendre connaissance avant et l’avoir en intégralité puisque la prise de notes est difficile.

Un cours dont il manque des mots, des phrases ne peut pas être correctement compris ou appris.

     S’il est impossible de donner des polycopiés, par exemple lors d’une visite, on acceptera que l’élève écoute et
     enregistre l’intervenant afin de pouvoir retranscrire fidèlement cette rencontre. On pourra également proposer
     l’utilisation du logiciel Omnipage, de la souris scan ou de l’Iris scan lorsque l’élève a un ordinateur en classe ou à la maison et que les documents distribués en classe ne sont pas disponibles sur un support numérique amovible.

La dysphasie mixte

Elle regroupe les deux précédentes dysphasies : d’émission et de réception.  La difficulté est donc à la fois de produire et de recevoir les divers messages. Se reporter aux catégories ci-dessus.