Livre représentant la dyslexie

Le TDAH

Le T.D.A.H est le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité.

Il est défini ainsi sur le site de l’assurance maladie Ameli :

« Les enfants ayant un TDAH présentent des difficultés de concentration, une impulsivité et une agitation pendant au moins 6 mois. »

L’hyperactivité par Adrien Honnons

TDAH, trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité

En effet, il s’agit uniquement d’un diagnostic clinique, aucun examen complémentaire n’est nécessaire.

Aussi, les médecins ont besoin de l’aide de l’entourage de l’enfant (parents, enseignants, infirmière scolaire), qui est susceptible de repérer les symptômes.

Le jeune rencontre trois types de manifestations, mais celles-ci peuvent être variables d’un enfant à l’autre. Parfois, un symptôme prédomine, ou alors il est absent.

Par exemple, il existe :

  • Des formes de TDAH sans hyperactivité où prévaut l’inattention
  • Des formes où priment l’hyperactivité et l’impulsivité.

     Les symptômes apparaissent avant l’âge de 12 ans et persistent pendant plus de 6 mois. Mais ils peuvent aussi être
     fluctuants chez le même enfant, avec plus ou moins d’agitation selon les circonstances. Ainsi, l’enfant peut passer de
     façon rapide et inattendue d’une attitude adaptée à un comportement fortement perturbé.

Prise en charge et suivi

Deux enfant, l'un triste et l'autre heureux

Une fois le diagnostic posé il est important de se tourner vers des spécialistes qui seront à même de vous aider : psychologue, psychomotricien, orthophoniste seront à même de vous aider.

Il existe aussi des thérapies familiales et/ ou individuelles et certains cas nécessiteront un traitement médicamenteux.

Vous trouverez de nombreuses ressources sur :

  • TDAH France
  • DYS Positif

La scolarité

Lettres de l'alphabet éparpillées

La scolarité des enfants porteurs de ce trouble est souvent difficile car on les catalogue très vite comme « mal éduqués », « bruyants », « perturbateurs », comme s’ils faisaient exprès ou étaient capables de refréner ces comportements.

Le plus difficile est de faire passer le message que ces enfants sont bien loin de ces préjugés et ne peuvent lutter contre leur besoin permanent de bouger ou d’être en mouvement.

Très rapidement il vous faudra faire une demande de prise en charge à la MDPH (maison des personnes handicapées) ou MDA (maison de l’autonomie) afin d’obtenir, le cas échéant, la prise en charge des dépenses de santé, notamment des frais des consultations de spécialistes, la prise en charge d’une AESH.

Il est nécessaire de bien expliquer à l’équipe pédagogique comment fonctionne votre enfant et ce dont il a besoin pour revenir à plus de calme et de concentration, notamment lorsqu’il n’est pas accompagné d’une AESH qui jouera ce rôle de temporisation favorisant ainsi les apprentissages.

Lettres de l'alphabet éparpillées
Lettres de l'alphabet éparpillées

Lors de sa scolarité votre enfant ou votre adolescent risque de perdre régulièrement le fil du cours, d’oublier des mots ou des phrases…

Il sera donc nécessaire de mettre à sa disposition des outils lui permettant de suivre les cours et de les avoir de façon complète

     On peut préconiser l’utilisation de l’ordinateur, la demande des cours et documents sur supports numériques, et trouver
     un dérivatif au besoin de bouger comme par exemple des fidget toys. Ces petits éléments permettent d’occuper les
     mains et de maintenir la concentration sans faire de bruit dérangeant pour la classe. Cela permet également de calmer les angoisses propres à l’hyperactivité.