L’impact des troubles DYS dans les apprentissages, FFDYS

J’ai le plaisir de partager avec vous, les points clés qui ont retenus particulièrement mon attention à propos d’un webinaire portant sur les troubles DYS. Il s’agit de la conférence de Michele Mazeau, clinicienne en médecine physique et de réadaptation : L’impact des troubles DYS dans les apprentissages, organisée par la FFDYS le 23 Février 2021.

Je retiens tout d’abord 3 axes principaux de son exposé :
  • Il existe 3 grands types de troubles neuro-développementaux (TND) :
  1. Les TSAtroubles du spectre de l’autisme
  2. Les DI, déficiences intellectuelles
  3. Les troubles DYS.

Les TND sont liés à une atypie dans l’organisation cérébrale innée, contrairement aux difficultés dapprentissages qui résultent davantage de lenvironnement physique, affectif et social. Les troubles DYS sont les TND les plus fréquents. Ils sont spécifiques car ils ne touchent pas lentièreté du fonctionnement cérébral, mais seulement une fonction cognitive.

Michèle Mazeau a focalisé sa conférence sur cette troisième catégorie, les troubles DYS. Elle a précisé également l’importance de la précocité du diagnostic afin d’éviter que le trouble initial ne se diffuse et afin de prévenir le découragement et le retard dans l’apprentissage de l’enfant.

  • Les enfants DYS ont une « ressource cognitive limitée », notamment à cause de la « double tâche ».

Il faut en effet dissocier la « tâche cible » et « les sous- tâches ». Par exemple, si un enfant DYS s’applique à une sous-tâche comme l’écriture, ou la lecture, il n’aura plus de ressources disponibles pour la tâche cible consistant à mémoriser, à comprendre ou à raisonner.

Hypersensibilité

Pour illustrer, Michèle Mazeau a expliqué que la vitesse de lecture est un facteur important de compréhension du texte. « Si la vitesse est trop lente, l’enfant ne pourra pas comprendre le texte et cela aura un impact dans tous les secteurs : en maths, en anglais, même dans la vie quotidienne ». « Ce sont des enfants qui sont parfois en grande souffrance à l’extérieur de l’école ». « Leur handicap est global. Il impacte toute la vie des enfants ». « Ils sont en compétition négative avec leurs copains et doivent se dépêcher, faire mieux… »

Et « la lenteur aggrave la fatigabilité ». Leur « vitesse de progrès est donc lente ». Et certains enfants sont en échec scolaire, car ils n’ont pas été aidés pour la lecture ou pour réaliser les sous- tâches.

  • Michèle Mazeau aborde plusieurs solutions : notamment celle d’aider l’enfant à compenser et à s’adapter à ses troubles, mais aussi à « surexploiter les points forts de l’enfant ».


J’avoue que cette expression a fait écho en moi, c’est ce que j’aborderai plus loin. Elle a évoqué notamment l’inclusion, où dans ce cas, c’est l’école qui s’adapte à l’enfant.

Aussi, elle a mis en avant, l’intérêt des solutions numériques. Il est en effet, très important de « surinvestir les fonctions préservées ». Les outils numériques sont d’excellents moyens pour compenser les troubles. « Ils sont utiles non seulement à l’école, mais aussi dans la vie quotidienne ». « Ils améliorent grandement l’autonomie de l’enfant ». « Ce sont des moyens naturels, spontanés, de compensation, efficaces pour de vraies réussites des apprentissages. Ils restaurent la confiance en soi et la motivation pour les apprentissages ».

L’expression clé de cette conférence et la pertinence du coaching 

Enfin, j’ai à cœur de relever une dernière déclaration, riche de sens, de Michèle Mazeau : « l’avenir de l’enfant est en fonction de sa motivation et de son intelligence et de ses désirs ».

D’ailleurs ce dessin illustre bien la nécessité et la capacité des enfants DYS, à compenser et à s’adapter à leurs troubles, notamment grâce aux outils numériques et j’ai envie d’ajouter grâce également au coaching « scolaire ». En effet, celui-ci permettra à l’adolescent ou au jeune adulte DYS d’identifier ses motivations, de prendre conscience de sa valeur, de ses capacités, d’exploiter ses points forts et d’être acteur de ses propres choix pour construire son avenir personnel et professionnel.

O’teur coaching – Stéphanie Ebokolo
https://oteurcoaching.fr/
Coach consultante en Accompagnement scolaire et
Mobilit
professionnelle Public DYS

Lire aussi

Le syndrome dys-exécutif chez l’enfant et l’adolescent

Le syndrome dys-exécutif chez l’enfant et l’adolescent

Quels sont les processus cérébraux à l’œuvre lorsque nous réalisons une tâche ? Pourquoi ceux-ci sont-ils perturbés ? Comment aider les enfants et adolescents à compenser ces difficultés ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage, rédigé par Alain Moret et Michèle...